Ni les chiens qui boitent, ni les femmes qui pleurent / Laurence Cordier – Cie La Course Folle

2020
Équinoxe – Scène Nationale de Châteauroux

d’après les écrits de Frida Kahlo mise en scène Laurence Cordier jeu Delphine Cogniard, Paola Cordova, Aline Le Berre, Laurent Manzoni adaptation Laurence Cordier et David D’Aquaro d’après Le journal de Frida Kahlo et Frida Kahlo par Frida Kahlo de Frida Kahlo dramaturgie David D’Aquaro scénographie Cassandre Boy son Nicolas Daussy lumière Alix Veillon costumes Augustin Rolland régie générale Mehdi Meskini stagiaires à la mise en scène Marine Proot et Laura Guitteny

« Peut-on inventer des verbes ? Je veux t’en dire un : Je te cièle, ainsi que mes ailes s’étendent énormes pour t’aimer sans mesure. » Frida Kahlo

Après une première immersion dans l’œuvre d’Annie Ernaux, voici le nouveau portrait féminin de la metteuse en scène Laurence Cordier d’après le journal et la correspondance de Frida Kahlo.
Bouleversants à découvrir ou à retrouver, les écrits de Frida Kahlo donnent à ressentir un univers intérieur contrasté et troublant duquel surgissent son incroyable force existentielle, son courage infini et la poésie poignante qui les traversent.

C’est bien cette prédisposition à l’écriture introspective qui a touché Laurence Cordier par delà la féministe volage, l’amoureuse fusionnelle du peintre muraliste Diego Rivera ou la peintre expressive qu’André Breton qualifiait même de ruban autour d’une bombe !  Laurence Cordier nous offre un deuxième opus de l‘intimement féminin sans y gommer aucune aspérité, aucune douleur, aussi sensuel que puissant porté par trois comédiennes et un comédien qui donneront chair aux multiples facettes de Frida Kahlo. Un hymne ardent et étourdissant à la création et à la vie.

© Stephane Gaillochon