Salopards / Ferdinand Barbet

2019
La Comédie, Centre dramatique national de Reims

texte et mise en scène Ferdinand Barbet jeu Salim-Éric Abdeljali, Louise DupuisBenjamin Dussud, Lucas Gentil, Éloïse Hallauer, Lucile Oza, Camille Soulerin, Potochkine (Pauline Alcaïdé, Hugo Sempé) musique Potochkine scénographie Cassandre Boy son Adrien Kanter lumière Gautier Devoucoux costumes Augustin Rolland coiffures en collaboration avec Agathe Petit régie générale Emma Query assistanat à la mise en scène Naïma Perlot–Lhuillier

Le projet s’élabore par cercles concentriques. Ferdinand Barbet a fait le choix d’étudier trois figures d’hommes, un grand-père, un père, un fils. Une dynastie de poètes sur trois générations. Le grand-père est un homme à femmes tyrannique. Son fils est aussi poète. Mais son œuvre a beaucoup moins de succès que celle de ce père, mâle dominant qui règne sur sa descendance. Cependant il reprendra le flambeau. Il rejoue la carte de la virilité paternelle et fait de la course automobile par besoin d’adrénaline. Le petit-fils refuse son héritage, abandonne la plume et se réfugie dans le mutisme. Pas assez virilpeut-être ? Il va avoir du mal à se connecter au monde autour de lui. La même équipe de comédiens et d’artistes qui a construit Quelqu’un arrive et je ne me connais plus se lance dans l’aventure de Salopards, avec la présence survitaminée sur scène du groupe Potochkine.

© Romu Ducros